Search
  • Tantracoeur

Comment ne pas perdre son énergie en ces temps de crise.

En ces temps difficiles où l'on peu vite osciller entre résignation ou colère, entre soutient ou idée de révolte, force est de constater que nous risquons de perdre beaucoup d'énergie, bien au delà de ce que le virus peut provoquer.


La symbolique des deux axes :

Il nous semble bon de rappeler que chacun possède naturellement deux axes, la verticalité et l'horizontalité. Notre verticalité, c'est notre axe propre, comme notre colonne vertébrale, reliance terre ciel. Notre horizontalité, c'est notre relation aux autres. Or nous sommes le plus souvent dans l'horizontalité, faisons nos choix en fonction des autres, pour essayer de grapiller de l'amour, de la reconnaissance, de l'attention.


Nous nous laissons envahir par l'autre (par nos manques et nos blessures) ou nous l'envahissons (pour combler ces mêmes manques ou blessures). Et lorsque nous sommes trop dans l'autre, nous perdons notre verticalité, notre axe propre. En relayant parfois des messages de peurs, de colères...nous croyons faire avancer les choses alors qu'au contraire, nous participons à la perte d'énergie globale. Quand nous sommes dans le jugement, quelque il soit, nous sommes dans un excès d'horizontalité, et nous perdons notre énergie.


Comment trouver notre point d'équilibre? Le chemin de la vie, c'est, me semble t il, de trouver le point d'équilibre entre l'horizontalité et la verticalité intérieure. Dans ce point d'équilibre réside la paix. Je vais vous donner un petit exemple: un jour en faisant une méditation, il se trouve que nous l'avons proposé dans un lieu que nous n'avions pas repéré avant. Or, ce lieu était au bord d'un rond point. Le bruit y était fort et omniprésent, mais en écoutant bien, on pouvait aussi entendre les oiseaux, les grenouilles, les insectes... Donc soit on se laissais envahir par le bruit infernal de la route et on entrait dans divers sensations (colère, exaspération...) soit, par choix, on pouvait entendre les doux sons de la nature.

Le point d'équilibre au final c'était d'entendre la nature au milieu du monde, comme un tout en harmonie. Et se sentir pleinement soi, au milieu de ce tout en mouvement, en conscience de ces mouvements, mais sans se laisser envahir.


Ce choix, nous l'avons le plus souvent, sans nous en servir. Nous nous laissons envahir.

Bien sur, parfois, les évènements ne nous laissent pas ce choix, mais il est alors essentiel d'y revenir le plus rapidement possible. De ce choix, de notre équilibre propre dépend aussi celui des autres, autour de nous. Au centre de ces deux axes, verticaux et horizontaux, se trouve le COEUR. C'est là que se trouve la paix intérieure et donc aussi l'espace pour rayonner cette paix.


Le chakras du cœur : équilibre et unité Si l'on prend les chakras, symboliquement, l'unité se trouve dans le chakra cœur. Lorsque les 3 chakras "masculins", du 1er au 3ième (enracinement, décision, force de vie, action, émotion...) sont ouverts et se relient au 3 chakras "féminins", du 5ième au 7ième (parole, intuition, connexion au divin, reliance...) alors on laisse ouvrir son 4ième chakra, le chakra cœur. C'est ce chemin que chaque jour il nous faut entreprendre. Ouvrir le cœur. Cette symbolique d'équilibre entre la verticalité et l'horizontalité est pleinement présente également dans notre tradition judéo-chrétienne: c'est la croix. Le Christ, sur la croix représente ces deux dimensions et nous montre que l'équilibre réside dans le cœur, dans notre capacité à aimer.

Alors, en ces temps troubles, aimons, aimons et aimons encore, c'est, nous semble t il, la seule chose qui fera avancer l'humanité.


Christine Goury : +33.(0)6.99.53.31.23 et Patrick Houpert : +33.(0)7.89.01.68.80

contact@tantracoeur.com

  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn Patrick Houpert/tantracoeur