top of page
Search
  • Writer's pictureTantracoeur

SOMMES NOUS CAPABLE DE VRAIMENT AIMER SANS ATTENDRE EN RETOUR ?

Updated: Nov 13, 2023



Sommes nous capable de vraiment aimer?


"Savez-vous ce que signifie aimer un arbre, un oiseau, ou un animal de compagnie, de sorte que vous vous en occupez, vous le nourrissez, vous le chérissez, bien qu’il ne vous donne peut-être rien en échange, qu’il ne vous offre pas son ombre, qu’il ne vous suive pas, qu’il ne dépende pas de vous ?


dessin d'un coeur sur une planche en bois

La plupart d’entre nous n’aiment pas de cette manière, nous ignorons tout de cette forme d’amour car notre amour est toujours assailli d’angoisse, de jalousie, de peur, ce qui sous-entend que nous dépendons intérieurement d’autrui, que nous voulons être aimés, que nous ne nous contentons pas d’aimer tout simplement :

nous demandons quelque chose en retour, et cette attente même nous rend dépendants. La liberté et l’amour vont donc de pair. L’amour n’est pas une réaction.

"Si je vous aime parce que vous m’aimez, ce n’est qu’une forme de troc, l’amour devient une marchandise, ce n’est plus de l’amour. Aimer, ce n’est pas demander quelque chose en retour, ce n’est même pas avoir le sentiment de donner quelque chose et seul cet amour là peut savoir ce qu’est la liberté."

Jiddu Krishnamurti


Aimer c'est ne rien attendre en retour


Très souvent, lorsque nous disons à une autre personne que nous l'aimons, nous attendons en retour de sa part, au mieux, qu'elle confirme qu'elle aussi nous aimes, au pire qu'elle fasse telle ou telle chose pour nous.

En fait, nous ne voyons "l'Amour" que comme une sorte de troc. Je te donne, je t'aime, mais à condition...


Malheureusement, dans notre petite enfance, nous avons pu entendre des paroles telles que "soit gentil fais plaisir à papa/maman", ou encore "avec tout ce que j'ai fait pour toi"... Dés l'enfance, nous avons été placé dans le rôle de débiteur. Or chaque mot prononcé a une portée que souvent, nous n'imaginons pas et reste ancrée bien profondément!!


C'est un peu comme lorsque l'on pose une question, lorsque nous faisons une demande à une autre personne. Sommes nous prêt à entendre le OUI comme le NON?

Trop souvent, nous n'attendons qu'une seule réponse à la question que l'on pose, à la demande que l'on fait: celle qui nous arrange.

Or, chaque question, chaque demande devrait impliquer que l'autre ait le choix de sa réponse, qu'il soit libre de ce choix. Et ce qui est vrai pour l'autre, devrait l'être aussi pour nous-même. Nous sentons nous libre dans nos propres réponses? Ou au contraire allons nous dans le sens de l'attente de l'autre en imaginant que du coup, nous en serons plus considéré et aimé?


Tableau coloré représentant  l'amour entre un homme et une femme
Tableau sur l'amour

Aimer, ce devrait toujours être gratuit.

Trop souvent, chaque question qui nous est posée, chaque choix proposé nous place dans une situation d'une personne dépendante et non d'un être libre.


Aimer, c'est ne rien attendre en retour, ne rien vouloir.




Pour aimer l'autre, il faurt d'abord commencer par s'aimer soi-même


Nous passons tant d'énergie à nous lamenter de ce qui n'est pas ou de ce qui ne ressemble pas à ce que nous voulons ou croyons vouloir. On cherche dans le regard des autres, dans l'être aimé, dans son travail...alors que tout est simplement en nous.


Si nous n'avons pas une bonne image de nous même, une belle estime, alors comment pouvons nous réellement permettre à l'autre de l'avoir?

Si nous ne nous aimons pas tel que nous sommes, comment diable l'autre pourrait il nous porter cet amour que nous même nous ne nous donnons pas!!!

Si je ne me trouve pas beau, comment pourrais-je être beau ou belle dans le regard de l'autre, surtout s'il s'agit de mon compagnon ou de ma compagne?

Si je ne me trouve pas digne d'intérêt, comment l'autre le pourrait il/elle?


En fait, ce manque d'amour, de bienveillance, d'attention envers nous même crée à l'extérieur, que l'autre ne m'apprécie pas, ne m'estime pas et ne peut pas m'aimer.

Nous créons en cela, notre propre réalité de manque. Et nous nous en lamentons ensuite!!

Nous travaillons ces sujets dans le stage "Image et estime de soi"



Et si nous arrêtions de toujours dépandre des autres !

femme se regardant dans un miroir

Osons nous regarder nous nous même et sortons de l'idée ou du précepte si souvent véhiculé que de penser à soi, c'est être égoïste !!!

Qu'est ce qui est plus égoïste? Est-ce de penser à soi ou au contraire de toujours exiger de l'autre?


Arrêtons de chercher au dehors ce qu'il nous faut trouver au dedans, de rendre l'autre responsable de nos propres manques. De penser que notre souffrance, comme notre bonheur, c'est l'autre qui en est responsable.

Reprenons le pouvoir de nos vies!!

Trop souvent, nous agissons comme des mendiants, des mendiants d'amour. Nous essayons de grapiller par par là, des miettes d'amour en pensant que c'est déjà pas mal et que même, nous ne méritons pas mieux. Nous nous plaçons, en cela, dans une position de l'éternel débiteur. Nous sommes prêt à tout pour ces quelques miettes de "bonheur".


Il serait temps de comprendre que nous méritons la place du roi ou de la reine. Pas moins!!

C'est nous même qui n'osons pas croire en nous, en nos qualités. En fait, ce n'est pas nos manques, nos blessures qui nous empêchent d'être heureux, c'est d'oser prendre notre place, c'est d'oser briller qui nous effraye. C'est notre propre lumière qui nous fait peur, bien plus que nos ombres. Nous sommes pourtant tous voués à briller et à rayonner d'amour.



Vous pouvez retrouver un bel écrit sur ce sujet, par Sudheer Roche, après de qui nous nous sommes formés.

Vous pouvez également écouter sur You tube, un beau texte sur l'amour de Christiane Singer











138 views0 comments

Comments


bottom of page